File d'actualité

Le site de La Porte à St-Julien-aux-Bois, ancienne mine d'uranium dont le volume de déchets se chiffre en centaines de milliers de tonnes.                                                             (Photo d'archives Agnès Gaudin)

Mines d’uranium-Radioactivité.

Deux infos préalables que l’on doit garder en tête :
La radioactivité s’accumule dans le corps tout au long d’une vie , on ne s’en débarrasse jamais.
Il n’existe pas d’antidote à la radioactivité.

Déchets issus des mines d’uranium :
De nombreux sites en Xaintrie sont pollués par les déchets d’exploitation des anciennes mines.
AAPLX s’engage actuellement pour obtenir leur nettoyage et leur réhabilitation
.

 

Présentation de la situation le 6 octobre 2015

 

En Xaintrie sur le canton de St Privat en Corrèze, l’industrie nucléaire a exploité 5 mines d’uranium : à Auriac : La Besse, à St Julien Au Bois : Galerie des Biaurottes Le Jaladis Bas et La Porte, à Darazac : Puits Marinie, entre 1958 et 1993 pour en extraire 1417 tonnes d’uranium métal. Les minerais extraits étaient envoyés à Bessines-sur-Gartempe pour être traités selon les procédés du CEA et d’Ugine Kulhmann. Durant leur exploitation par les sociétés des groupes Total/Péchiney/Imetal puis par Cogema et jusqu’à la fermeture des mines, les déchets radioactifs ont été utilisés comme remblais ou empierrement ou sont entrés dans la construction de certaines maisons des environs.

La mise en place de cette industrie n’a pu se faire que par une communication minimisant les dangers réels, s’appuyant sur l’ignorance de la population et l’appât du gain à court terme, pour obtenir l’acceptabilité locale. A leur fermeture, les mines à ciel ouvert ont été inondées, on ne peut ni y pécher ni s’y baigner évidemment, elles distillent leurs eaux qui s’infiltrent dans les terres. Les mines d’uranium sont des zones contaminées pour toujours, interdites au public, on ne peut y séjourner de façon continue sous peine de s’exposer à une contamination radioactive dangereuse, c’est donc la confiscation d’un territoire qui ne sera jamais restitué dans son état d’origine, c’est un vol doublé d’une destruction.

 

À présent Areva revient sur les lieux du crime... LIRE LA SUITE

Juin 2018

Ancienne mine d'uranium de La Porte
Ne nous arrêtons pas à l'arrêté...

Suite à notre requête en référé, demandant l'annulation de l'arrêté pris par le préfet le 22 mars 2018, le Tribunal Administratif de Limoges s'est prononcé « Au nom du peuple français » en la rejetant.

Lire le communiqué

Mars 2018

ANCIENNES MINES D'URANIUM EN XAINTRIE
les 24 et 25 MARS derniers
AAPLX a invité le CRIIRAD
Commission de Recherche et d’Information 
Indépendante sur la RADioactivité

A.A.P.L.X.

Mars 2018

ANCIENNES MINES D'URANIUM EN XAINTRIE
Radioactivité :
un héritage encombrant
en Xaintrie corrézienne
Pour bien comprendre
 

Février 2018

NON à l'apport de déchets miniers radioactifs
sur le site de La Porte en Xaintrie
 
SIGNEZ la PÉTITION en ligne accessible ICI

Cliquer sur l'image ci-dessous pour voir la vidéo

Janvier 2018

Réunion d'information du 19 janvier 
à Saint-Julien-aux-Bois

La réunion d'information sur l'ancienne mine d'uranium du site de La Porte (commune de St-Julien-aux-Bois) et le projet de rapatriement sur place de plus de 6 000 tonnes de stériles (résidus miniers) s'est tenue en présence d'une grande assemblée (beaucoup ont dû rester debout...).

En voici les échos

Réunion information mine uranium

Voir l'article de presse du 23.12.2017 >

(antérieur à la réunion)

La CRIIRAD

et le Collectif Mines d’Uranium 

dénoncent l'insuffisance des

travaux d'assainissement

menés par AREVA sur les

anciens sites miniers

 

> Lire le communiqué

© 2016  Agir Autrement Pour La Xaintrie - AAPLX | Lacan 19430 GOULLES — Tel : 06 08 91 87 26 — contact@agirautrementpourlaxaintrie.fr

Création : Pierre-Jean LESCURE